Théâtre Rutebeuf


Audio Théâtre Rutebeuf


Théâtre Rutebeuf © Ville de Clichy

Au centre des allées Gambetta, la municipalité décide dès 1909 la construction d’une salle des fêtes et de réunions, conçue par les frères Pierre et Louis Guidetti, architectes. Avec la première guerre mondiale, le démarrage du chantier doit attendre des jours meilleurs. Au sortir de la guerre, les plans ont été confiés à deux nouveaux architectes : P. Nouret et N. Chimkevivtch.

La salle municipale fut inaugurée par un spectacle de danse des écoles de Clichy en 1925. Construite sur une parcelle traversante (des allées Gambetta à la rue Barbusse), le bâtiment offre un double visage. L’accès sur les allées Gambetta s’ouvre sur une élégante bâtisse de pierres de taille, avec une façade néoclassique ornée de trois grandes arcades décorées de guirlandes, bouquets, et cornes d’abondance.

Sur la rue du Bois, devenue rue Henri Barbusse, la façade est plus sobre, faite de briques et de grandes baies qui confèrent rigueur et efficacité à l’édifice. On y trouve à l’époque le commissariat de police et la bibliothèque municipale. Au rez-de-chaussée se trouvent les loges des comédiens, tandis que la salle des fêtes est orientée sur les allées Gambetta.

Théâtre Rutebeuf © Ville de Clichy

En 1967, afin de répondre aux évolutions techniques de l’époque, la salle est modernisée, rénovée et insonorisée. Inaugurée par la première représentation du ballet Coppélia de Léo Delibes, la salle prend en 1968 le nom de théâtre Rutebeuf, en hommage au poète du Moyen-âge qui avait coutume de se promener dans la forêt de Rouvray, dont le bois de Boulogne est le dernier vestige, sur le territoire de Clippiacum (Clichy).

La statue du trouvère placée dans ce lieu, un bronze de Rivet qui vient du hall de l’Hôtel de Ville, a été primée lors du premier salon de printemps de Clichy-la-Garenne. Après la disparition des salles de cinéma en ville, l’ensemble du complexe est restauré en 1980 pour devenir polyvalent et pouvoir adapter l’équipement pour la projection de films.

Le commissariat de police et la bibliothèque municipale laissent la place au conservatoire municipal Léo Delibes. Ce dernier grand remaniement a permis de retrouver le superbe plafond du grand hall, dans le style Art Déco. Le Conservatoire a également quitté les lieux en 2009.

 Théâtre Rutebeuf © Ville de Clichy  Théâtre Rutebeuf © Ville de Clichy
Partager