Votre recherche...
Nom du lieu :

+ Recherche avancée
Langues parlées :
Localisation :
Type d'Art :
Tarifs :
Accés :
Ajouter cet article à ma séléction Envoyer cet article à un ami

ENTREPÔTS du PRINTEMPS

 
Les Entrepôts du Printemps constituent l'une des plus belles réalisations du début du XXème siècle à Clichy, marquant l'importance de l'industrie dans le développement urbain de la ville.
 
Au début du 20ème siècle, la Société des Grands Magasins du Printemps située à Paris est en plein développement. Elle vient, en 1905, d'édifier sur le boulevard Haussmann, le « Nouveau Printemps » dont les travaux sont terminés en 1910
Entrepôts du Printemps
La Société du Printemps, ayant déjà un appentis pour le battage des tapis, décide de construire une annexe à Clichy.

Le bâtiment est édifié en face du Parc Denain (aujourd’hui Roger Salengro), entre 1908 et 1910 par les architectes Papinot & Simonet selon les techniques nouvelles de l'ingénieur François Hennebique (1842-1921), inventeur du béton armé.

F. Hennebique conçoit la structure en béton. Le décorateur Alexandre Bigot, céramiste très en vogue de l’Art Nouveau agence les murs extérieurs. Ce dernier collaborait avec Hector Guimard et Jules Lavirotte.

A. Bigot décore la façade qui joue sur les structures de métal et de brique, agrémenté de céramique dessinant le nom de l'établissement sur le fronton en courbe, et de carreaux de grès flammé jaune et bleu. La travée gauche est constituée d'une arche d'une seule volée et de trois étages entièrement métalliques.

Le tiers gauche de l'édifice, construit en 1923, tient compte du style de l'époque, et s’inscrit dans le mouvement Art Déco. L'angle droit et de béton remplace l'arc de cercle et le métal. Cet ajout est dû aux architectes Demoisson & Wybo ; ce dernier devient célèbre avec son confrère Lefranc, lors de la construction du Palace Georges V à Paris. Cet agrandissement a été construit pour abriter le matériel roulant et les chevaux.

Conçu pour être entièrement modifiable, le bâtiment a servi successivement d’entrepôt de stockage de marchandises, d’atelier de confection et de bureaux.

La Coupole du « Printemps Haussmann » de Paris, réalisée en 1923 par le grand maître verrier Brière, a été déposée de ses 3185 panneaux de verre en 1939 et mise à l’abri dans le sous-sol des entrepôts de Clichy.

Après les risques de bombardements sur la capitale, les pièces ont été oubliées. Ce n’est qu’en 1973 que les vitraux sortent de l’oubli et sont remis en place.

C’est le petit-fils de Brière, lui-même qui a restauré la Coupole selon les plans d’origine conservés dans l’atelier familial. Elle a retrouvé sa place de ses 16 mètres de haut pour un diamètre de 20 mètres et redonne sa splendeur à l’édifice.