Pavillon Vendôme


A la fin du XVIIe siècle, un banquier parisien, Jean Delaunay, fait construire entre 1670 et 1693 une maison en rez-de-chaussée couverte d’un comble brisé abritant des appartements.

Pavillon Vendôme © Ville de Clichy

Acquise en 1697 par Françoise Moreau, comédienne faisant partie de l’Académie royale de musique, la maison a été aménagée entre 1699 et 1702 par son amant Philippe de Vendôme. Celui-ci est le petit-fils du duc de Vendôme, fils illégitime d’Henri IV. Il est alors Grand Prieur de France de l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Vendue en 1720 au prince Conti Louis Armand de Bourbon, la résidence devient, après quelques travaux, un luxueux pavillon de chasse.

Pavillon Vendôme © Ville de Clichy

Après diverses transformations dues au percement de la rue Martre en 1861, le pavillon abrite, au début du XXe siècle, des œuvres sociales. C’est là que nait, dans les années 1920, le mouvement français de la jeunesse ouvrière chrétienne (JOC).

Le Pavillon est construit entre cour et jardin. Le corps central était entouré de deux ailes ; l’aile des cuisines à gauche et une aile à droite comprenant une galerie à rez-de-chaussée. Cette aile a été démolie en 1861 lors du percement de la rue Martre.

Le Pavillon et ses abords ont été classés au titre des Monuments historiques en 1983, et la ville de Clichy l’a acquis en 1989. Son classement au titre des monuments historiques porte sur les façades et toitures, le salon d’honneur, l’escalier d’honneur, la cour et son portail monumental.

La qualité d’origine du grand salon et son décor, dont une grande partie est conservée, est digne des plus somptueuses productions du règne de Louis XIV. La demeure a probablement été construite par le jeune Jules Hardouin Mansart, premier architecte du roi, puis aménagée par lui pour Philippe de Vendôme, cousin de Louis XIV. Les plus grands artistes de l’époque y ont travaillé en même temps qu’à Versailles. Parmi eux, le peintre Claude III Audran dont le plafond qu’il a peint dans le salon d’honneur du pavillon est le seul qui subsiste en France. Tout ceci fait de cette résidence une demeure princière prestigieuse.

Après des travaux de restauration, le pavillon Vendôme a été inauguré le 5 octobre 2013, et a accueilli un centre d’art qui favorise l’épanouissement de l’art contemporain dans la ville en présentant environ 300 m² de salles d’exposition ainsi que des espaces extérieurs dans la cour d’honneur et dans le jardin. Il a également accueilli des collections de cristallerie et de céramique de la ville (Maës, Grittel,…) et autres collections qui font partie de son patrimoine industriel.


Guides à découvrir (en un clic sur l’image)

 

 

 

Façade arrière du Pavillon Vendôme © Office de Tourisme de Clichy-la-Garenne

 

 

 

 

 

 

 

 

NOUVELLE SAISON 2018-2019 AU PAVILLON VENDÔME

 

Au programme à partir de septembre … kaplas, archives clichoises sur la Grande Guerre, bande dessinée, photographie et mode … animeront cette nouvelle saison.

Programme détaillé à venir prochainement.

 

NOUVELLE EXPOSITION AU PAVILLON VENDÔME – ARCHIKAPLA ®

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

livret de visite

 

 

 

 

 

 

 

livret pédagogique

 

INFOS PRATIQUES

 

PAVILLON VENDÔME – CENTRE D’ART ET OFFICE DE TOURISME

Du lundi au samedi de 9h à 18h sans interruption
Fermé les dimanches et jours fériés

  • Adresse : 7 rue du Landy 92110 CLICHY
  • Tél. Pavillon Vendôme : 01 47 15 31 05 – Mail : pavillon.vendome@ville-clichy.fr
  • Tél. Office de Tourisme : 01 47 15 31 61 – Mail : office-de-tourisme@ville-clichy.fr
  • Accès : métro Mairie de Clichy (ligne 13); bus 54, 74, 138, 174, 274, 340, 341; vélib : station rue Martre ; autolib : station située 87 rue Martre

 

 

francoise-moreau-de-l-operaL’ECRIN D’AMOUR DE FANCHON ET DE PHILIPPE

LE 14 FEVRIER, JOUR DE LA SAINT-VALENTIN,EST LA FETE DES AMOUREUX; SAVIEZ-VOUS QUE LE PAVILLON VENDOME DE CLICHY A ABRITE UNE HISTOIRE D’AMOUR?

Partager